Un Bout de Life le blog











SÉLECTION


A LA UNE


VIDÉO





LES DERNIERS ARTICLES












LA RECETTE DU MOIS




5 nov. 2019

Combien de fois ça m'est arrivée de me faire réveiller par mon fils le matin ? Beaucoup. Et il a déjà 11 ans. Enfin ça c'était il y a plus de 2 ans. Le sujet de ce podcast sera dédié à une question fondamentale : comment réussir à se lever plus tôt le matin. Sans réveil. Gagner en qualité de sommeil et être d'attaque à l'heure fatidique, c'est à dire quand la journée doit démarrer ?

Comment se lever plus tôt le matin sans réveil ? Episode 3 Podcast Un Bout de Life

Tes yeux sont fatigués et te piquent ? Ecoute le podcast 


Le profil "Je ne suis pas du matin"


Je n'ai jamais été du matin. 

Le réveil qui sonne. Quitter son lit douillet. Enfiler des vêtements froids. 
Autant de choses qui d'office peuvent me mettre le cafard. 

J'ai été mère une première fois, il y a plus de 11 ans. À cette époque je bossais en entreprise. Je vivais pas très loin de Paris et j'avais des horaires plutôt coolax. Malgré ça, ça m'arrivait d'être en retard et de snoozer le réveil à de multiples reprises. 

Quatre ans plus tard. Rebelote. Je suis de nouveau maman. Bizarrement, mon contrat n'est pas renouvelé. Pour le coup, je me dis que je vais rester près de mes enfants et en profiter pour les voir grandir et leur offrir l'éducation que je souhaite. 

Après le réveil forcé pour aller bosser, il a fallu que je me fasse violence pour arriver à l'heure à l'école. Enfin c'est pas moi qui devait arriver à l'heure, mais mes enfants. Autant te dire que le réveil c'était (très) sport. 

À peine sortie d'un rêve, il fallait que je saute du lit car le temps était (très) short. Même si la mission école était accomplie en bonne et dû forme, j'en ressortais toujours éreintée. 

Comme je ne suis pas du matin, il ne fallait surtout pas me contrarier. 

Mais ça c'est l'idéal. 
Il y a toujours des couacs. 

Pourquoi je ne trouve que des chaussettes dépareillées ? Pourquoi cet enfant est aussi long à déjeuner. ? Où est passé le mot que j'ai signé la veille ? Voilà ! Ma prestation matinale était assez médiocre

Manque d'organisation, manque de sommeil, trop vite plongée dans le grand bain. 
C'était dur pour moi, mais j'imagine aussi dur pour mes enfants !

Pour me sentir moins agressé dès le réveil, pas de secret. Fallait être debout avant mes enfants. Plus facile à dire qu'à faire.


J'ai tout essayé même le Miracle Morning


J'ai lu des bouquins. Regardé des vidéos. Exploré la toile en espérant y trouver mon sésame. 
Ma solution miracle. 

Tu as sûrement entendu parlé de ce best-seller le Miracle morning. 

Bon, à ce stade je ne vais peut-être pas me faire que des alliés. Mais j'ai trouvé ça tellement prétentieux et inefficace que je suis obligée de le dire. Non seulement je n'ai pas réussie à réaliser ce “matin miracle”, mais en plus ça a presque été dangereux pour ma santé. Sans parler de la frustration que j'ai ressenti face à un tel échec.

Les méthodes miracles, j'y crois plus. C'est d'ailleurs un point que j'avais soulevé dans mon épisode pilote "story time" que je t'invite à écouter si tu ne l'as pas encore fait. Tu comprendras un peu mieux mon concept.

Je ne cherche pas à devenir la femme parfaite. Ni la mère parfaite. Ni l'amie parfaite. Ni la blogueuse parfaite. Et ni l'entrepreneure parfaite. J'ai juste envie de me sentir bien dans ma peau et dans ma vie. 

Donc forcément le sommeil est un volet extrêmement important à ma qualité de vie. 
Que ce soit pour ma santé mentale ou ma santé physique.


Apprendre à écouter son corps pour une véritable qualité de sommeil


Il y a tout de même un livre qui m'a beaucoup aidé dans cette quête. 

Il ne s'agit pas d'une pseudo to-do list à faire pour atteindre les sommets du royaume de Morphée ou devenir la wonder woman du matin. Il s'agit d'une explication scientifique du sommeil.

Le problème de notre société actuelle, c'est le temps. 

Peu importe le domaine, tu pourras constater que tout est mis en place pour gratter ce trésor qui est le temps. On parle même aujourd'hui de l'économie de l'attention ou, comment faire pour capter toutes tes neurones pour que ta session perdure le plus longtemps possible auprès d'un service. Évidemment ce n'est pas que pour la gloire que ça existe. On parle d'économie donc de gains financiers. 

Les économistes et les marketeurs ont bien compris que le temps était précieux. 

Mais si il est si précieux que ça, pourquoi le gâcher ?  Pourquoi l'exploiter si mal, au point de mettre sa santé en jeu ? Notamment avec son sommeil. C'est la question que je me suis posée et la réponse est toute bête. On ne fait plus attention, puisqu'elle est constamment détournée par autre chose. Normal.

Le livre qui m'a vraiment aidé s'appelle "Quand ? Faites votre révolution chronobiologique et réalisez pleinement votre vie”. C'est le Dr Michael Breus, un spécialiste du sommeil qui l'a rédigé. 

Dans cet ouvrage très intéressant, il nous explique comment notre sommeil fonctionne selon son type chronobiologique. Chaque individu à son propre type et il nous montre pourquoi nous somme tous différents face au vecteur temporel

Ce médecin n'est pas très fan du Miracle morning d'ailleurs, puisque ce n'est pas un outil qui est forcément adapté à tous. Quand je me suis penchée dessus. Après mon échec cinglant du matin miracle, ça m'a rassurée. Ouf je suis pas une sous merde. Mais surtout, ça m'a expliqué et ça m'a raisonné.



Astuces pour réussir à se lever plus tôt naturellement


Je ne vais pas te faire une revue du livre. Ce n'est pas le but ici. Si tu es intéressé.e par ce sujet, le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est de le lire. Au tout début de cette capsule j'ai posé une question : 

Comment réussir à se lever plus tôt le matin. Sans réveil. Gagner en qualité de sommeil et être d'attaque à l'heure fatidique, c'est à dire quand la journée doit démarrer ?

Je vais te donner quelques astuces pour y arriver sans te faire violence. Ceci dit, je t’invite à écouter le podcast pour avoir d’avantage d’explications.



  • Détermine combien de temps dure 1 cycle de sommeil chez toi. 
  • Un jour ou tu n'a pas d'impératifs, compte combien de cycles tu as dormi.
  • Entre chaque cycle de sommeil il y a ce qu'on appelle des micros réveils. Et c'est là que ça devient intéressant et que tu peux dire ciao à ton réveil.
  • Ensuite en fonction du nombre de cycles dont tu as besoin et bien tu adaptes ton heure de coucher !
Le truc génial avec cette approche où l'on écoute son corps, c'est que les petites crise d'insomnie ça n'existe plus. Tu dors bien et surtout, tu t’endors rapidement. Avant je pouvais mettre 2 heures à m'endormir. Aujourd'hui c'est bâché en 10 minutes. 

Alors oui. Au départ c'est de la discipline. Vu qu'on est totalement déréglé il faut un petit temps d'adaptation pour remettre la machine à un état d'origine. Mais une fois que toutes ces étapes sont passées et assimilées par le cerveau, tout se fait naturellement et ça c'est magnifique.

Personnellement ça a révolutionné ma vie. 

Déjà je suis fière d'être à l'écoute de mon corps. Parce que c'est comme même grâce à lui que je peux faire un tas de choses au quotidien. Et maintenant, le matin n’est plus un cauchemar à répétition pour moi. 

Je suis bien tout simplement. 

J'espère que cette capsule dédiée au sommeil t'aura inspiré et qu'on aura l'occasion d'échanger sur le sujet dans les commentaires. Comment ça se passe de ton côté le matin ? Qu’est-ce qui est le plus dur pour toi ? Es-tu à l’écoute de ton corps ? On en parle juste en dessous. Des bises !

pour aller plus loin : lire aussi Mieux dormir pour avoir plus d’énergie, comment faire ? [Rédigé par Miléna]


Pour t'abonner et écouter le podcast, tu as plusieurs options :

Tu peux t'abonner via le feed rss en copiant ce lien : https://anchor.fm/s/ee00c8c/podcast/rss

29 oct. 2019

Dans cette seconde capsule, je continue sur la série réduction des déchets en famille et consommation responsable. Cette fois je m'attaque à la cuisine. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je remercie toutes celles qui ont participé à la discussion sur mon blog à l'occasion du premier épisode. Vous avez été  nombreuses et ça me fait très plaisir de pouvoir partager mon expérience avec vous et que vous ayez aussi partagé la votre. Pourvu que ça dure !

Dans la première partie de cet épisode en 2 temps, je t'ai parlé de ma démarche pour réduire nos déchets dans la salle de bain et côté hygiène en général. Si tu n'as pas encore écouté ce podcast et que c'est un sujet qui te sensibilise, je t'invite à t'abonner à mon podcast pour ne rien louper à l'avenir. Bien évidemment tu peux toujours l'écouter juste après cette capsule.


Tes yeux sont fatigués et te piquent ? Ecoute le podcast 

Podcast réduction des déchets en famille dans la cuisine ubdl

Les ordures ménagères des français


Chez nous, et ça doit sûrement être pareil chez toi, c'est dans la cuisine que ça bouge le plus. Entre les repas, les courses qu'il faut faire régulièrement et le nettoyage quotidien, c'est une pièce qui mérite réflexion. C'est principalement dans la cuisine qu'on peut prendre conscience des déchets que son foyer peut engendrer. À peine installé le sac poubelle tout beau tout neuf, qu'il est déjà rempli. Obligé d'en sortir un autre. 

Pour te donner une petite idée de ce que représente les ordures ménagères en France, je vais te donner quelques chiffres avant d'entrer dans des solutions. 

  • 513 kg . C'est le poids moyen de déchets produits par 1 français par année. Sur ce coup-là, on est au-dessus de la moyenne Européenne qui est de 487. 
  • 37. C'est le pourcentage des déchets ménagers recyclés en France. Et cette fois on fait office de mauvaise élève face à l'Allemagne et l'Autriche qui affichent respectivement 63 et 62% de taux de recyclage. On peut pas être les meilleurs partout.

Les déchets ménagers sont catégorisés grosso modo en 2 postes : 
  • les déchets organiques (tout ce qui est alimentaires) 
  • et les déchets dits "secs" souvent en rapport avec le conditionnement des produits.

Pour exemple les sacs plastiques jetables. Selon la fondation Surfrider 87 milliards de sacs plastiques à usage unique sont utilisés par an en Europe. Et pour pousser l'image un peu plus loin, ils nous disent tout simplement en 1 ligne

1 seconde de fabrication à partir de pétrole. 
20 minutes d’utilisation. 400 ans de décomposition dans la nature.

Dis comme ça c'est plutôt alarmant. Changer nos habitudes de consommation n'est donc pas un luxe. Maintenant, passons de l'autre côté du miroir en trouvant des solutions et des alternatives.

Mais avant ça, je tenais à faire une petite parenthèse. Je ne l'ai pas précisé sur la 1ère partie de cet épisode (j'ai tout simplement zappé), mais ici, on n'est pas la pour se faire la morale. mais plutôt pour prendre conscience qu'il est possible de faire autrement. Je ne suis pas une spécialiste sur la question du zéro  déchet et de l'écologie. Je suis une simple citoyenne et mère de famille qui aimerait voir les mœurs évoluer et que tout le monde y trouve sont compte sur le long terme. Hé oui ! Parce que le tout jetable, le tout court terme et le tout consommable, ça n'a pas l'air d'être une solution viable.

Opération réduction des emballages


Alors c'est parti ! Première étape réduction des emballages ! Et tout de suite si tu le veux bien.

Je te confie une mission !

J'imagine que tu dois avoir un panier à sac chez toi : sac jetable, sac cabas, sac réutilisable... Alors prends-en au moins 1 et met-le dans le sac à main que tu utilises le plus. 

Voilà grâce à toi et à cette action, c'est déjà une petite centaine de sac plastiques en moins lâché dans la nature. Bravo !

Le changement ça commence toujours par soi. Ça ne sert à rien d'attendre des autres. Sinon, ça relève clairement de l'utopie. Et pour reprendre une citation de Francis Blanche : “Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement.” En gros mieux vaut prévenir que guérir. Et pour ça rien de mieux que d'être dans l'action une bonne fois pour toute.

1/ Abandonner le réflexe sac plastique

Dans la lignée sac plastique, parce que c'est vraiment une plaie pour l'environnement ce truc, depuis un bon moment je n'utilise plus les sachets au rayon fruits et légumes à la pesée. J'ai même envie de dire que c'est les pires dans le genre, puisqu'ils sont véritablement à usage unique. Même pas ils peuvent servir de sac poubelle tellement ils sont fins et fragiles. En gros c'est purement du du gâchis et du gadget. Donc ciao les petits sachets pourris. J'ai un petit stock à la maison et je m'en sert par exemple pour la salade. J'évite au maximum de renouveler ce stock chez moi.

1/ trouver des moyens de conditionnement durable

J'ai envie de te parler du sel. Chez moi, j'ai une salière que je remplie comme une grande. Déjà ça a le mérite d'être plus esthétique et de ne pas faire ressembler ma table à manger à un stand publicitaire pour une quelconque marque et au passage ça me fait moins de déchets à l'année. J'achète le sel dans une boîte en carton de 500gr et je remplie ma salière avec un entonnoir pour ne pas en mettre partout. Parce que si tu penses pas à cet accessoire, ça va être un exercice difficile. Pour info, tu peux te passer de cet accessoire dans la cuisine, surtout pour des produits secs (les liquides c'est autre chose). Une simple feuille de papier transformé en entonnoir peut parfaitement faire l'affaire ! C'était le petit DIY express.

Côté recyclage, je récupère très souvent ce qui est en verre. Type bocaux et bouteilles. Les bocaux vont me servir à contenir les compotes que je fais moi-même mais aussi tout ce qui peut-être sauce. Donc vinaigrette, piment maison… Mais aussi tout ce qui est sec : épices etc. Les bouteilles en verre sont pour la plupart recyclées en carafe. On doit tourner avec 3 bouteilles en verre. Quand j'estime qu'elles ont fait leur temps, je les change avec de nouvelles et les anciennes finissent dans le bac à recyclage dédié au verre.

La revalorisation des déchets


3/ Une façon ultra simple de valoriser ses déchets

Toujours dans la lignée recyclage et cette fois fois avec une dimension de valorisation des déchets, je ne jette plus automatiquement mes dosettes de café. J'utilise une Senseo depuis toujours et j'envisage même de passer très prochainement à des dosettes permanentes. Ça fait un petit paquet de temps que j'y pense et il serait grand temps que je m'y mette ! 

Le marc de café est apparemment une ressource quasi fantastique puisqu'on peut le revaloriser dans plusieurs pièces de la maison. Perso, je m'en sers pour les canalisations. J'avais lu que c'était un super produit d'entretien, aussi bien pour l'encrassement que pour les odeurs qui peuvent remonter à la surface. Je me suis dis ok. Testons. Et je dois avouer que j'ai été agréablement surprise. Surtout sur le rendu de mes bondes (le truc qu'on voit et qui permet à l'eau de s'évacuer). Fallait avouer qu'elles étaient beaucoup plus propres. 

Autre usage et cette fois cosmétique. J'ai une amie qui se fait des gommage pour la peau avec le marc de café. Je n'ai jamais testé, mais il faudrait que je lui demande sa recette. Si d'aventure, tu en as une. Je suis curieuse de la connaître. Je sais aussi qu'on peut se servir du marc de café comme un engrais pour les plantes. Bref, ne jette plus ton café usagé. Recycle-le car les possibilités sont multiples !

Conditionnement et home-made


4/ Réduction des déchets avec des enfants

Du côté du frigo et du placard à gâteaux, j'essaye aussi de modifier de mauvais réflexes de consommation. J'achète moins de yaourt et davantage de fromage en blanc en pot de 1kg ou de 750 gr. Ça a le mérite de réduire la quantité d'emballage dû au fait que le yaourt, tel qu'on a l'habitude de le consommer est conditionné de façon individuel.

Le goûter. C'est le moment de la journée que mes enfants attendent avec impatience. Mais c'est aussi le moment où je peux vite me retrouver noyer sous un tas d'emballages. Du coup, une fois à deux fois par semaine je privilégie les biscuits et gâteaux maison. 

Je vais pas me la raconter, mais j'ai une recette de biscuit sec. C'est une tuerie et en plus elle est modifiable à souhait en fonction de ce que j'ai dans mes placards. Mes enfants en raffolent et nous les parents c'est tout pareil ! Perso, je ne suis pas hyper fan du sucre, mais c'est pas le cas de mes enfants et de monsieur. Pour leur faire plaisir je mets la main à la pâte, mais je fais toujours des préparations simples. Les trucs compliqués, non merci, je m'en passe, car je prend peu de plaisir à cuisiner sucré. Alors tu verras, cette recette est vraiment simple et surtout goûteuse ! 



N'hésite pas à partager en commentaire ton expérience, tes astuces, tes tests, tes petites réussites. On est ici pour améliorer notre quotidien ! Je clôture pour le moment cette thématique #REDUCTIONDESDECHETS mais je suis certaine que j'aurais l'occasion d'en reparler car les choses évoluent toujours ! On se retrouve donc très vite pour un 3e épisode de podcast. Je ne suis pas encore très sûre du sujet. Ça sera la surprise. D'ici là, je te souhaite tout plein de bonne choses et de réussite dans ta vie personnelle ! 

Pour t'abonner et écouter le podcast, tu as plusieurs options :

Tu peux t'abonner via le feed rss en copiant ce lien : https://anchor.fm/s/ee00c8c/podcast/rss

15 oct. 2019

Ce tout premier épisode de podcast sera divisé en 2 parties et je vais partager avec toi mes pistes et mes actions concrètes pour diminuer mes déchets au quotidien. Le truc : penser différemment pour consommer autrement. Sur cette première capsule je vais faire le focus sur mes actions pour réduire mes déchets dans ma salle de bain, mais aussi du côté de l'hygiène en général.



Tes yeux sont fatigués et te piquent ? Ecoute le podcast 

podcast réduction des déchets en famille salle de bain et hygiène ubdl

La consommation responsable, un mot qui en jette !


Au-delà de la tendance que ce concept représente de nos jours, il est nécessaire de prendre conscience que notre société consumériste présente énormément de points négatifs. À mon sens, la consommation responsable englobe plusieurs postes : 
  • la réduction de ses déchets 
  • le consommer autrement 
  • le recyclage 
  • mais aussi la notion d’anti gaspillage. 

Aujourd'hui il est très important de revoir nos mode de consommation et de prendre conscience pour nous, pour notre famille et nos enfants, pour l'avenir et pour notre environnement qu'il faut modifier notre rapport à l'avoir et au confort

Personnellement je ne me qualifierais pas d'écolo. Par contre, je constate jour après jour des aberrations plus énormes les unes que les autres. Tout simplement lorsque je fais mes courses. Autant dire une action totalement anodine mais qui noircit énormément le tableau. Il y a des choses qui me révolte d'office. D'autres où je cherche des alternatives, et d'autres encore, où je ne trouve pas de solution. C'est pourquoi j'avais envie de partager sur le sujet avec toi pour qu'on puisse ensemble, améliorer notre mode de consommation voir de surconsommation.

Opération réduction du plastique


Mon premier mal-aimé, c'est le plastique. Quand on sait que sur des millions de tonnes de déchets plastiques générés chaque année seulement 10 % vont véritablement être recyclés… ça laisse dubitatif quant à la surconsommation de cette matière, certes pratique mais très polluante du fait qu'elle ne soit pas vraiment biodégradable.

Quand je réfléchis à tout ça, je me dis qu'il y a des choses à faire. Qu'il est possible de m'améliorer et de modifier mes habitudes. J'avais envie de partager avec toi mes petites actions du quotidien qui me permettent d'alléger nos poubelles, mais aussi de réduire notre impact sur l'environnement et au passage de faire des économies en évitant certains pièges marketing.

1/ Du savon et pas du gel douche

Les problèmes de sur-déchets, ça commence souvent dans le caddie et dans le choix de nos produits. Côté salle de bain, chez nous, ça fait plusieurs années qu'on utilise du savon. Savon de Marseille et savon d'Alep de préférence. J'ai banni les gels douches. Un, ça coûte chère. Deux, l'emballage ne me convient pas. Trois, on connait tous le délire de faire couler plus qu’il n'en faut. Surtout quand on a des enfants ! Au final, on a une triple action : anti-gaspi, réduction des déchets et économique ! Et une action healthy en bonus, en choisissant bien ses savons.

2/ Huile d'amande douce vs démaquillant

J'en ai terminé avec les démaquillants classiques. Aujourd'hui, j'ai pris l'habitude de me démaquiller à l'huile d'amande douce. Ma peau apprécie ce traitement. C'est aussi un produit multi-service, puisque toute la famille profite de lui. Que ce soit pour se démaquiller, s'hydrater la peau, huiler le bain ou hydrater les cheveux secs, cette huile nous sert pour beaucoup de petites actions au quotidien.

3/ Le choix du produit nettoyant multi-usage

Côté hygiène de la maison, depuis quelques années j'ai aussi modifier certains produits de nettoyage comme par exemple le fameux produit multi-usage qui permet de laver le sol. La raison ? Un peu comme le savon, c’est souvent toxique et ça représente beaucoup d'emballage plastique. Ma solution n'est pas récente. C'est le Saint-Marc. C'est un produit à base de résine de pin qui a le mérite de nettoyer et de dégraisser et qui se présente dans une boîte en carton. Je prends le format classique. Je suis donc sur un produit avec un emballage recyclable et beaucoup plus sain. Avec ça je nettoie le sol avec ma serpillière (comme les produits multi-usage), je fais aussi le nettoyage des murs de la cuisine souvent exposée au gras et ça fonctionne très très bien.

4/ Fini la lessive liquide

Tout récemment, j'ai aussi eu une lumière par rapport à la lessive ! En me retrouvant au magasin pour renouveler le stock, j’ai observé le rayon et  je me suis dit “Purée c'est dingue ces gros bidons de plastique juste pour laver mon linge.” J’ai donc voulu trouver une alternative au bidon de lessive liquide. Au début, mon regard s'est attardé sur les éco-recharges. Mais elles sont aussi conditionnées dans une poche en plastique. Pas convaincue, je descend le bout du rayon. Et bingo ! J'ai redécouvert les lessives en poudre,  là encore rien de nouveau. Bin oui. C'était le genre de lessive que mes parents utilisaient quand j'étais petite. Tu te souviens toi des lessives qui nous permettaient de collectionner les lucioles fluorescentes ? Finalement, plus on va dans la nouveauté, plus on va verre des solutions compliqué et des packaging polluant. Pour citer Thomas Laurenceau, expert en consommation “Quand on n’a plus rien à te vendre, on te vends de la praticité.” Du coup j'ai pris la décision de revenir à la lessive en poudre qui est aussi conditionnée dans un emballage en carton. Et bonne nouvelle ! Ça fait très bien le job.

5/ De bonnes odeurs à la maison

Pour avoir de bonne odeur à la maison, j'ai abandonné les bougies parfumées, les spray désodorisants, les tartelettes Yankee Candle. J'ai opté pour un diffuseur d'huiles essentielles. C'est davantage pour une question sanitaire que j’ai décidé de faire comme ça. Respirer des produits chimiques. Non merci. Mon diffuseur je l'utilise principalement dans le salon et en ce qui concerne les toilettes et la salle de bain je la fais encore plus minimaliste et roots. J'utilise les cailloux que mes enfants ramènent à chaque fois de vacances. J'applique une ou deux gouttes d'huile essentielle sur un caillou. Une odeur agréable va se dégager. Les cailloux souvenir deviennent utiles et ne prennent plus la poussière chez moi.

6/ Des éponges biodégradables

Pour finir sur cette thématique consommation responsable et réduction des déchets, je fais attention au choix de mes éponges. J'évite les éponges synthétiques et privilégie les éponges végétales bien plus saines à tout point de vue selon moi. 

J'espère que tu auras appris des choses ou que tu auras apprécié cette petite pause. J'ai sûrement oublié des choses, mais je t'ai partagé surtout les choses qui sont très bien acquises chez nous. Nous nous sommes habitués à fonctionner de la sorte et surtout, tous ces différents usages nous semblent totalement adaptés à notre mode de vie. Car, il ne faut jamais oublier l'usage, c'est très important.

On se retrouve très vite pour la seconde partie de cette série "réduction des déchets en famille". Pour le prochain épisode, j'irais du côté de la cuisine. Je t'invite donc à t'abonner pour être tenue informé.e de sa diffusion et d'ici la je te souhaite tout plein de bonne choses et de réussite dans ta vie personnelle ! N'hésite pas à partager en commentaire tes astuces, tes tests, tes petites et grandes réussites. On est ici pour améliorer notre quotidien !

Pour t'abonner et écouter le podcast, tu as plusieurs options :

Tu peux t'abonner via le feed rss en copiant ce lien : https://anchor.fm/s/ee00c8c/podcast/rss

1 oct. 2019

Bienvenue à toi qui écoutes et découvres ce tout nouveau podcast. Je suis Mō la fondatrice de ce blog et maintenant ton animatrice du podcast UnBoutDeLife : le podcast du changement petit pas par petit pas pour arriver à de grandes choses et se sentir mieux dans son quotidien. Nous allons partager des bouts de vie ensemble, dans la simplicité et l'authenticité.

Tes yeux sont fatigués et te piquent ? Ecoute le podcast 

LES ORIGINES DE MON PODCAST

Dans cet épisode pilote, je voulais revenir sur le pourquoi, il y a 3 ans, j'ai créé un blog et pourquoi un podcast maintenant. Au départ, mon blog, c'était un peu comme me faire une auto thérapie. J'avais 3 gros problèmes
  1. Je pêchais terriblement côté organisation.
  2. J'étais une fidèle abonnée à la procrastination.
  3. Prendre une décision était toujours un moment de torture pour moi.  

J'étais persuadée que ses problèmes ne m'étaient pas uniques (tu m'étonnes). Je me suis dit qu'en parlant de tout ça sur un blog un peu intimiste, ça serait libérateur pour moi, mais surtout stimulant dans ma quête d'amélioration et de solutions

Parce que honnêtement, un moment donné, se rendre compte qu'on zappe tout et n'importe quoi. 

Qu'on retrouve les papiers d'inscription de son enfant à une sortie scolaire, 6 semaines après les festivités. 

Qu'on a du mal à se décider si ce soir ça sera steak haché ou poulet rôti... 

Ça a tendance à casser les nuts et à compliquer le quotidien. Surtout quand on est mère de famille. Parce que c'est pas uniquement ton monde qui s'écroule à ce moment là. C'est celui de toute une tribu. C'est un genre de strike, mais totalement foireux.

AGIR POUR NE PLUS SUBIR

J'en avais marre de subir j'avais envie d'agir...
J'avais vraiment l'impression d'être victime des événements. Que je devais toujours prendre des décision à l'arrache. À cette époque, dans mon appartement c'était plutôt le bordel. Côté professionnelle je stagnais. Même mon couple avait tendance à être bancal. Il fallait que je fasse le ménage dans tout ça

Mais il ma fallu un électrochoc pour arriver à cette conclusion. Moi qui pensais avoir des nerfs en acier, à force d'accumuler, d'être déçu des autres et par conséquent déçue de moi-même, j'ai fini par ne plus supporter cette pression. C'est là que ma phase de grand nettoyage a commencé. Et pour tout te dire, j'y suis encore après 5 ans. Oui, ça peut-être long de remettre de l’ordre dans sa vie. Quand on a pris de mauvaises habitudes des années durant, il en faut encore un petit paquet pour reformater la machine. Normal !

J'ai commencé à tester différentes choses : bien-être, développement personnel, organisation de vie. J'ai essayé. Il y a des choses qui ont fonctionné. D'autres pas du tout. D'autres, m'ont aiguillé sur de nouvelles pistes. Les méthodes miracles, je n'y crois pas. Mais une méthode personnelle, qui marche pour soi et surtout qui a du sens, ça c'est possible. 

Aujourd'hui, j'ai remonté la pente et je suis plutôt fière de moi. Déjà parce que je n'ai pas lâché l'affaire. Même si par moment je baissais les bras, au fond de moi j'avais cette volonté de me sentir mieux dans ma vie de tous les jours et c'est ça qui a continué à faire tourner le moteur sans relâche. 

En gros, tu peux être une nana bordélique, pas très organisée et plutôt défaitiste au départ, et réussir à devenir plus organisée et plus optimiste ! Ceci est un message d'espoir ! Et c'est ça que j'avais envie de communiquer sur mon blog. 

TOUT DOUCEMENT MAIS PODCAST

J'avais l'habitude de rédiger des articles. 
Le truc, c'est que j'avais fini par abandonner peu à peu la création de contenu. 
La faute au speed du quotidien et aux changements qui ont eu lieu ces 18 derniers mois dans ma vie. Ce qui n'a pas changé, c'est l'envie de faire vivre mon blog. 

Souvent, pendant que je faisais telle ou telle chose, je me disais : "tiens, serait intéressant de le partager avec toi". Au final, le temps me manquait et le manque de motivation d'écrire, relire, mettre en forme etc., ne me laissait pas la place de caser cette tâche dans mon agenda. 

Alors voilà. On est en 2019. Les vacances d'été sont finies. La rentrée est passée. L’automne est arrivé. Et moi ? Je décide de reprendre du service sur mon blog, mais cette fois en réalisant des podcasts ! 

Pour moi, c'est beaucoup plus simple. Plus spontané. Totalement dans l'air du temps. Alors j'espère que ce nouveau format te plaira et qu'on fera un petit bout de chemin ensemble. 

DE QUOI ON PARLE SUR CE PODCAST ?

Ma ligne éditoriale et ma thématique ne changent pas. Je parlerais organisation au quotidien, de cuisine, de culture, d'éducation et donc de la vie de famille en général, d'épanouissement personnel et de lifestyle. Mais je parlerais aussi de mes tests et de mes découvertes, car j'adore essayer de nouvelles choses et me faire mon propre avis. (Ça tu le retrouves dans ma section “À propos”).

LES RENDEZ-VOUS DU PODCAST UN BOUT DE LIFE

Pour commencer et pour la faire cool, je publierais 2 à 3 podcasts par mois :

  • le 1er mardi du mois, 
  • le 3e mardi du mois 
  • et le 5e si il y en a un ! 

En gros les nouveautés arriveront 1 semaine sur 2 le mardi ! Pour pouvoir me suivre, je t'invite à t'abonner à mon émission depuis ton application de podcasts favorite. Pour ma part j'utilise Podbean et je dois être abonnée à une vingtaine de podcasts. N'hésite pas à me laisser un commentaire, à me partager tes suggestions pour les épisodes à venir et à partager cette émission à tes amis.

Tu peux aussi me retrouver sur les réseaux sociaux, Instagram et Facebook et YouTube où je partage des contenus dans mon thème mais sous forme différente. J'ai une préférence pour Instagram alors n'hésite pas à aller découvrir mes stories. 

Je te dis à très vite sur le tout premier épisode de ce podcast. Pour le teasing, sache qu'on parlera consommation responsable alors si le sujet t'intéresse et te sensibilise, c'est le moment de t'abonner pour être tenue informé de sa diffusion prochaine. D'ici là, je te souhaite tout plein de bonnes choses et de réussite dans ta vie personnelle !

9 avr. 2018

10 femmes fatales de manga et anime japonnais - Un Bout de Life le blog

Ça faisait un petit moment que je n'avais pas pris le temps de publier sur mon blog. Une fois n'est pas coutume, je reviens à la charge avec une sélection ultra sexy de 10 femmes fatales que l'on retrouve dans certains mangas et animes japonnais.

Il faut avouer, que ces personnages sont souvent de grandes sources d'inspiration et presque inoubliables pour certaines ! On les aime parce qu'elles sont jolies, bonnes et aussi parce qu'elles savent se battre et casser des dents ! Alors oui, j'en entends déjà qui vous encore pointer du doigt la violence dans les mangas, mais c'est pas toujours de la violence gratuite si ça peut vous rassurer :) 

C'est parti pour une présentation succincte de 10 nanas fatales et douées pour la bagarre dans l'univers japanime. Il n'y a pas d'ordre de préférence. Il y a des personnages récents et d'autres plus anciens, un petit back in a days au passage, ça ne fait pas de mal. 

Shira Kizigakure (Blue Exorcist)

Elle est sexy mais pas très féminine et a un penchant pour l'alcool. Elle manie son épée démoniaque avec beaucoup d'aisance.

Shira Kizigakure (Blue Exorcist)

Cat's eyes

Quelle est votre préférée ? Je trouve que Rui Kisugi (Cylia Chamade), l'aînée des 3 sœurs à vraiment la classe.


Cat's eyes

Saeko Nogami (Nicky Larson, City Hunter)

L'inspecteur la plus sexy de City Hunter. Impossible de ne pas parler d'elle dans ce top 10.

Saeko Nogami (Nicky Larson, City Hunter)

Bulma (Dragon Ball)

Il s'agit tout simplement d'une icône de la culture manga :)

Bulma (Dragon Ball)

Cammy (Street Fighter)

Les bons vieux jeux vidéos du XXe siècle. Elle avait un coup de pied foudroyant. J'ai plusieurs fois fini tout le jeu avec elle.

Cammy (Street Fighter)

Saber (Fate Stay Night)

Elle est calme comme l'eau d'un lac, mais attention à la casse. Elle possède l'épée Excalibur, l'esprit chevaleresque c'est tout elle.

Saber (Fate Stay Night)

Lust (Full Metal Alchemist)

Ce n'est pas une tendre, normal, c'est une méchante, mais elle limite immortelle et a beaucoup de classe elle aussi.

Lust (Full Metal Alchemist)

Merlin (Seven Deadly Sins)

Magicienne hors pair, elle maîtrise les sorts et les illusions. Attention car elle ne fait pas que sortir des lapins de son chapeau.

Merlin (Seven Deadly Sins)

Mikasa Ackerman (Attack on Titan)

La beauté froide par excellence. Elle est forte et plus qu'habile avec son équipement tri-dimensionnel. Mieux vaut éviter de s'y frotter.

Mikasa Ackerman (Attack on Titan)

Shaina d'Ophiuchius (Saint Seiya)

Elle m'a beaucoup marqué étant enfant. Mystérieuse et guerrière à la fois. Il est difficile de l'oublier avec ses cheveux verts.

Shaina d'Ophiuchius (Saint Seiya)


Voilà pour ce top 10. Il y en a encore mais fallait bien limiter le nombre ! Partagez vos souvenirs ou vos animes du moment en commentaires ! Vos filles préférées ou tout simplement vos dernières trouvailles, je serais curieuse de les connaître.